Vous êtes ici : La Méthode Davis >Une nouvelle approche

Le fonctionnement mental est déterminant pour l'apprentissage

Selon Ron Davis, la plupart des êtres humains utilisent, à des degrés différents, deux formes de pensée : la pensée verbale (son) et la pensée non verbale (en image). 

 

Les penseurs en image utilisent principalement la pensée non verbale (en image). La pensée en image est subliminale et très rapide. Ces personnes, qui pensent en image,  ne sont pas conscientes de ce fonctionnement.

 

Certains symboles ou mots les amènent  dans la confusion, ce qui finit par les désorienter et elles se retrouvent propulsées dans le monde de l'imagination. 

 

Face à certains mots, la compréhension du texte, de la consigne et/ou des explications orales ou écrites devient difficile, voire impossible. 

 

Des mots sans image, la langue française en compte environ 200, ils représentent près de la moitié d'un texte ("avec", "qui", "en","je"...).

 

 

Cette impossibilité à comprendre engendre la confusion qui provoque la désorientation.  Cet état déforme la réalité tout comme la perception du temps et du mouvement.  Les lettres changent de forme, les mots entendus ne sont pas ceux qui sont dits, les mots lus ne sont pas ceux qui sont écrits.  Ainsi les erreurs s'accumulent et le sujet perd toute confiance en lui.  De la confusion apparaîssent maux de tête, maux de ventre, nausées, envies de dormir...

 

La désorientation et la pensée en image sont à la source de ces difficultés.

 

Le besoin de sens pour un penseur en image est primordial.  Si il est dans l'incapacité à se faire une image mentale, il ne peut pas construire sa compréhension.

Des penseurs en image qui ont brillamment réussi. 

Des personnalités célèbres, à voir en vidéo